Andragogie ? Andragogie !

C’est la première fois que vous entendez ce terme ? Vous vous demandez, c’est quoi ça ? Vous faites déjà des hypothèses, des déductions avec le terme andragogie, peut-être avec 2 syllabes, vous entrevoyez le mot, dragon ?Et non, l’andragogie ne désigne pas un chasseur de dragons !

Déjà, quand on ne connaît pas quelque chose, on cherche à comprendre à partir de ses propres schémas de connaissance, ses repères cognitifs, ses expériences, ses souvenirs… et possiblement, faute de trouver… on s’oriente sur un nouveau chemin… une nouvelle connaissance… 

Le mot andragogie découle d’anciens mots grecs, « adulte » et « guide ». Ne pas confondre l’andragogie avec la pédagogie. Les deux font référence au processus d’apprentissage, mais chacun a une clientèle cible et une approche distinctes !

Pour ma part, mon cursus universitaire et mes expériences professionnelles m’ont conduite à appliquer davantage la définition de l’andragogie comme le préconise Malcolm Knowles :

  • Une science, par la planification, la mise en place et l’évaluation des interventions éducatives. C’est une jeune science qui au courant des cinquante dernières années, s’est progressivement développée et qui reste encore à faire ses preuves.
  • Un art, par l’approche humaniste appliquée dans la relation d’accompagnement et de facilitateur d’apprentissage chez l’adulte.

Spécialiste de l’andragogie …

L’andragogue est :

  • accompagnateur de la personne adulte dans son processus d’apprentissage ;
  • facilitateur auprès de la personne et du groupe d’apprenants ;
  • expert en formation continue des adultes.
  • Il aide la personne à « apprendre à apprendre ».

L’adulte apprenant est :

  • une personne avec un grand potentiel d’apprentissage ;
  • unique par ses expériences et ses besoins ;
  • actif dans ses apprentissage:
  • responsable de ses apprentissages ;
  • au cœur du parcours et de son processus ;
  • pressé par le temps, la formation, lui doit être utile.
  • Bien qu’il sait ce qu’il veut, il a souvent peur d’apprendre !

Qu’est-ce qui m’a amenée à devenir andragogue ?

Au courant de mon parcours professionnel, j’ai eu la chance de conseiller des éducatrices qui accompagnaient des enfants dans leur apprentissage.  Étant psychoéducatrice, c’était très facile de leur enseigner entre autres, le processus d’apprentissage des enfants (0 à 17 ans) mais mis à l’évidence, les adultes en face de moi, n’apprenaient pas nécessairement ce que je leur enseignais !

J’ai rapidement réalisé que mes connaissances sur le processus d’apprentissage de l’adulte étaient erronées (non, un adulte n’apprend pas de la même manière qu’un enfant!) et que je devais également développer de nouvelles compétences d’accompagnatrice d’adulte en apprentissage. Comme le domaine de la formation, de l’éducation, de l’apprentissage m’ont toujours passionnée, cela allait de soi que je deviens, andragogue !

Depuis une dizaine d’années que je suis andragogue ! Aujourd’hui, je désire davantage partager ma passion pour ce domaine, rendre accessibles mes connaissances sur ce sujet et aider le professionnel et les PME/organisme à développer une culture d’apprentissage afin que la formation réalisée ait du sens, pour la personne. Ce pourquoi, j’écrirais des articles en lien avec la formation continue des adultes. En espérant vous faire découvrir cet univers.

Je terminerai sur cette question…

parmi les titres suivants ; lequel aimeriez-vous en savoir un peu plus ?

  1. Formation continue ! On n’a pas fini d’apprendre ?
  2. Formation continue ! Perte de temps ou comment rentabiliser son temps ?
  3. Apprendre à apprendre ! Compétence essentielle, en ces temps-ci ?
  4. Enseigner et apprendre : Action distincte et complémentaire.
  5. Comme apprenant adulte, se connaître est essentiel pour maximiser ses apprentissages !

Bonne réflexion!

©Tous droits réservés. Ce texte a été créé et rédigé par Nathalie Gazaille – Andragogue. Si vous souhaitez le partager, nous vous demandons de le publier dans son intégralité et en totalité, en citant la source.